Équipe 1

Orthez-Hagetmau : le moment de se montrer

Après un entraînement dirigé contre le Stade montois, le SAH dispute ce samedi 24 août à 17 heures le premier de ses matchs de préparation face à l’US Orthez (Fédérale 2). L’occasion pour le staff de valider le travail effectué et pour les joueurs de se montrer.

Rendez-vous samedi 24 août à 17 heures au stade Henri-Cazenave d'Orthez pour le premier match de préparation du SAH.

Rendez-vous samedi 24 août à 17 heures au stade Henri-Cazenave d’Orthez pour le premier match de préparation du SAH. (Photo JL Tastet)

Benjamin Bagate donne le ton : « Ce n’est pas un match amical, c’est un match de préparation. » Le coentraîneur du SAH attend beaucoup de cette première confrontation « à balles réelles » face à l’US Orthez, pensionnaire de Fédérale 2, après un examen blanc plutôt réussi du côté de Guy-Boniface : « Si je devais noter notre prestation face au Stade montois, je nous donnerais 13/20, poursuit-il. J’ai vu de bonnes choses, dans la conservation du ballon et la maîtrise collective en défense notamment. Face à une grosse équipe comme le Stade, c’est plutôt prometteur. »

Reste qu’il s’agissait d’un entraînement dirigé, et que le contexte sera tout autre pour ce premier véritable match de préparation face à Orthez, avant un second prévu le week-end suivant à Hendaye (Fédérale 1) : « Il nous faudra mettre plus de vitesse d’exécution dans les relances de jeu au bord des rucks, détaille Bagate. Nous avons perdu du temps dans ces phases de jeu face au Stade montois, ce qui nous faisait perdre le bénéfice de nos avancées. Nous serons particulièrement attentifs à cela. »

Côté effectif, même si les remplacements seront illimités, le SAH se rendra en Béarn avec un groupe resserré, sans doute proche de celui qui devrait débuter la saison le 8 septembre à domicile contre Lannemezan. Seul le pilier Jean-Baptiste Castagnet, venu de Mont-de-Marsan, manquera à l’appel. Le centre Jean Dupouy, venu des espoirs de Pau, devrait revêtir pour la première fois le maillot bleu et rouge après avoir été préservé contre le Stade montois.

« Désormais nous nous rapprochons de l’échéance, conclut Benjamin Bagate. Alors j’attends des joueurs qui ont envie de jouer qu’ils nous le prouvent. » Le message est passé.