Phliponeau

Balandrade : progresser avant tout

Engagés dans une poule très difficile, les juniors Balandrade auront fort à faire pour rivaliser cette saison. Mais là n’est pas l’essentiel pour les protégés d’Alain Violle et de Jean-Pierre Laborde.

Sévèrement battus 3-30 lors du premier match de championnat le week-end dernier face à Hasparren, les Balandrade ont pu mesurer le fossé physique et technique qui séparait leur nouvelle catégorie des cadets, où la plupart évoluaient l’an dernier.

« C’est une équipe totalement renouvelée, détaille leur coentraîneur Alain Violle. Seuls deux joueurs étaient déjà là l’an dernier. On repart à zéro. On a bien bossé depuis la reprise. On essaie de parler de jeu, de mouvement, de placement, des choses qu’ils n’avaient pas encore vues. On est assez supris car ils assimilent rapidement. »

« Ils ont besoin qu’on bosse beaucoup la technique, renchérit Jean-Pierre Laborde. Ce sont des jeunes qui, pour la plupart, n’ont pas été à l’école de rugby. Certains viennent du foot, d’autres débutent carrément. Ils découvrent plein de choses. »

L’équipe emmenée par le capitaine Paul Baillet, l’un des rares à avoir déjà joué une saison à ce niveau, ne s’attend donc pas à faire des miracles cette saison. D’autant qu’elle est tombée dans une poule particulièrement relevée avec Anglet, Oloron, Nafarroa, Hasparren, Mouguerre et Bizanos.

« On sait que ce sera dur, avec beaucoup de clubs du pays basque et du Béarn comme Oloron, notre futur adversaire, précise Alain Violle. Ce sont des équipes rudes, qui ont leurs jeunes à disposition et s’entraînent deux fois par semaine. Les nôtres sont quasiment tous internes et ne nous les voyons qu’une heure et demi ou deux heures le vendredi. On essaie de parer au plus pressé. »

De fait, les résultats sportifs ne constituent pas vraiment une priorité pour les entraîneurs. « Il y a pleins de joueurs intéressants qui ont besoin de progresser. En tout cas le groupe est très sympathique. Ce sont des jeunes très polis et agréables, qui sont en train de devenir des adultes. C’est un plaisir de les entraîner. »

Alors qu’importe si les résultats ne suivent pas, car comme disait Daniel Herrero, « on est d’abord là pour passer une belle jeunesse… »

Prochain match : Oloron-Hagetmau, samedi 15h30

Voir le calendrier complet