Équipe 1

Les recrues : Guillaume Requenna

Requenna

Guillaume Requenna

Après Sullivan Guyon, voici Guillaume Requenna : champion de France Crabos en 2008 avec le Stade montois, puis Espoirs avec Biarritz en 2010 avec Andoni Jorajuria, ce trois-quarts polyvalent (arrière, ailier, et centre depuis peu) de 23 ans espère faire son trou dans la durée au SAH.

Quel a été ton parcours avant d’arriver à Hagetmau ?
J’étais au Stade montois depuis les minimes jusqu’en Reichel. Je fais partie de la génération 89 qui a été championne de France Crabos en 2008. Ensuite je suis parti faire mes études à Bayonne à la fac d’éco-gestion puis à l’académie basque du sport. J’ai alors signé à Biarritz où je suis resté trois ans en contrat espoir. J’ai également été champion de France espoirs là-bas avec Andoni Jorajuria, avant de partir à Morlaàs en Fédérale 2 l’an dernier. J’avais plusieurs copains de Mont-de-Marsan qui y étaient. Il y avait un bon groupe et l’objectif de remonter en Fédérale 1 était excitant. Mais on a échoué en phase finale.

C’est pour cela que tu es venu au SAH ?
Je voulais me rapprocher de Mont-de-Marsan, où j’ai tous mes amis et où ma copine travaille. Et puis ici à Hagetmau, il y a tous les anciens Montois : j’étais à l’école avec Morgan Marchini, j’ai joué avec Aurélien Loubery, Sione Suta, etc. Je savais qu’il y avait un bon groupe, qu’il était sain, avec une bonne ambiance et de bons entraîneurs.

Et cela s’est confirmé ?
Absolument. On m’intègre bien. Je connaissais déjà les Montois et avec les anciens, je me sens de mieux en mieux. Et puis il y a « Micha ». Il m’a pris sous son aile, me parle beaucoup sur et en dehors du terrain. Il m’aide à m’intégrer au reste du groupe.

Penses-tu que le SAH a les moyens de rivaliser en Fédérale 1 ?
Je pense qu’avec les recrues effectuées devant, la mission du maintien sera difficile, comme l’année dernière, mais réalisable. Le championnat de Fédérale 1 est relevé mais tout est possible.

Benjamin Bagate t’as essayé au centre en match amical, alors que tu jouais plutôt ailier l’an dernier. Quel est ton poste de prédilection ?
Je suis plutôt arrière de formation. J’aime bien jouer à l’aile aussi. Le centre c’est nouveau pour moi mais je suis prêt à jouer à n’importe quel poste tant que je suis dans le groupe.

Tu n’as que 23 ans et tu as tutoyé le monde professionnel lors de ton passage à Biarritz. Ton ambition est-elle d’y revenir ?
Si je n’y suis pas arrivé avant c’est que je n’étais pas assez bon. Mon ambition aujourd’hui c’est de me stabiliser dans un club, d’y faire mon trou et de m’intégrer dans la durée. Je l’ai fait à Biarritz pendant trois ans et j’espère en faire autant ici.